Modération, veille, community management, analyse et valorisation des conversations en ligne, extension du champ social media... Si ces sujets vous passionnent ou vous concernent directement, il y a fort à parier que vous trouverez de quoi vous contenter dans nos différentes émissions "Conv Call" sur Twitch. Besoin d'un replay ? Retrouvez les rediffusions et les meilleurs moments ici !

 


 

Twitch, sans aucun doute, permet de grandes choses. Mais, revers de la médaille, la plateforme ne nous autorise pas encore à garder nos émissions en replay au-delà de 15 jours après la diffusion. Bien sûr, Youtube nous permet de tout conserver mais quelques semaines voire quelques mois après une diffusion, comment tirer le meilleur parti de tous ces échanges, de toutes ces conversations en ligne et de toute la richesse induite par le chat Twitch ?

 

C'est là qu'un petit récap, que nous mettrons régulièrement à jour, s'impose. En partant du plus récent, retrouvez ci-dessous nos dernières diffusions et les temps forts associés.

 

Conv Call #3 : "Gaming et social media, un nouvel eldorado ?"

💻 Quel rapport entre les réseaux sociaux et les jeux vidéos ?
🕹🎮 Quelles sont les opportunités offertes par ces deux mondes ?
🥽 Pourquoi l'avenir du #marketingdigital passera à coup sûr par la compréhension de ces phénomènes ?
🖥 Comment tirer le meilleur de ces nouvelles possibilités... Et des conversations que cela génère ?

C'était l'objet du stream du 21 juillet 2021 avec, en filigrane, les meilleures options pour intégrer pleinement le jeu vidéo dans une stratégie social media.

Avec :
Robin Ferretti, consultant marketing et stratégie, GosuRabbit (agence spécialisée dans le marketing autour de l'univers du gaming).
Steve Bonet, directeur conseil et communication, Atchik
Valentin Grenier, chef de projet présence en ligne, Atchik

 
Retrouvez Conv'Call #3 en rediffusion illimitée sur Youtube.



 

Temps forts du Conv'Call #3

A retrouver sur Twitch :

📺 Le potentiel de Twitch et du marché des JV en quelques chiffres
 
📺 La modération et la veille en vrais révélateurs de la valeur de Twitch

 

Conv Call #2 :TikTok, du futile à l'utile

Devenue incontournable dans le paysage des médias sociaux, l'appli TikTok a-t-elle évolué plus vite que l'image que l'on s'en fait ? Que représente-t-elle vraiment ? Quels sont les enjeux de son usage pour les professionnels du secteur ?
 

Avec :
Jean-Christophe Gatuingt, co-fondateur de Visibrain (outil de veille des médias sociaux).
Yann Bouvier (Yann Tout Court), prof d'Histoire et Tiktokeur à plusieurs centaines de milliers d'abonnés
Steve Bonet, directeur conseil et communication, Atchik
Valentin Grenier, chef de projet présence en ligne, Atchik

 

Retrouvez Conv'Call #2 en rediffusion illimitée sur Youtube.


 

Temps forts du Conv'Call #2

📺 Comment gagner des abonnés sur TikTok ? Les conseils de yanntoutcourt
 
📺 Modération sur TikTok : de nouvelles fonctionnalités
 
📺 Quelle place de TikTok dans la réputation des marques ? Exemple avec Le Creuset
 
📺 JC Gatuingt (Visibrain) sur les différents "axes de viralité" de TikTok

 

Conv Call #1 : modération, community management et technique : un trio gagnant ?

Pour cette première, nous avons échangé nos visions des liens entre la modération, le community management et la partie technique de nos activités.
 

Avec :
Benjamin Pitorre, CTO, Atchik
Mathieu Ouvrié, développeur full stack et ancien community manager, Atchik
Steve Bonet, directeur conseil et communication, Atchik
Valentin Grenier, chef de projet présence en ligne, Atchik

 

Retrouvez Conv'Call #2 en rediffusion illimitée sur Youtube.

 

Temps forts du Conv'Call #1

📺 Les conversations, le "parent pauvre" des stats natives des réseaux sociaux
 
📺 Comment assurer les besoins de suivi et d'analyse autour des conversations sur les réseaux sociaux ?

 


Et pour ne rien rater... N'hésitez pas à vous abonner directement à notre chaîne Twitch ainsi qu'à notre Hebdo du web social !


 
Steve

 

Bouton renvoyant vers la page LinkedIn d'Atchik

janvier 22, 2021
Valentin Grenier

Le vendredi 22 janvier marque un tournant de l’histoire de la plateforme de streaming Twitch en France. Après les premières apparitions de diffuseurs inhabituels comme l’Olympique de Marseille, Jean-Luc Mélenchon ou encore Donald Trump, c’est au tour de France Télévisions d’investir la plateforme tendance. Au programme : une session de questions et réponses sur la vaccination animée par Samuel Étienne et Damien Mascret.

 

 

Une session de questions / réponses sur la vaccination

Le concept est simple : une heure et demie de questions posées par la communauté sur Twitch (les viewers) qui seront répondues par le médecin et journaliste Damien Mascret, accompagné par le journaliste Samuel Étienne. 

“Nous sommes venus pour vous répondre car nous n’avons pas beaucoup de temps en plateau pour répondre à vos questions. Là, nous avons tout le temps pour vous répondre” - Samuel Etienne

 

Dès le lancement du stream, les échanges commencent avec 6 000 viewers. Preuve du souci d'interactivité, le chat, où l'on pose les questions, apparaît à l’écran aux côtés des deux animateurs. On y retrouve avant tout une communauté bienveillante, principalement composée de personnes qui suivent le jeune streamer Samuel Etienne. Les toutes premières questions donnent le ton et, déjà, beaucoup de matière aux intervenants : vaccins ARN, passeport vaccinal, nouveaux variants britannique et sud-africain…

 

Il est de plus en plus difficile de pouvoir lire les questions une par une car le flux ne fait que croître.

 

Au bout de 30 minutes, le stream accueille plus de 13 500 spectateurs et passe premier stream français : il se hisse même à la huitième place des streams les plus regardés dans le monde.

 

L’importance des interactions

Les partages d’articles dans le chat

Régulièrement, les modérateurs de la chaîne partagent des articles en lien avec la discussion du moment présent. C’est notamment le cas pour accompagner plusieurs questions sur le déploiement du vaccin dans les territoires d’Outre-Mer.

 

Les modérateurs n’hésitent également pas à répondre personnellement à des internautes en les mentionnant directement dans le chat.

 

Les sondages

L’interaction se fait aussi par l’intermédiaire de sondages proposés directement dans le chat. Samuel Etienne, qui utilise souvent cette fonctionnalité proposée par Twitch lors de son sa revue de presse  quotidienne “La Matinée est Tienne”, a ainsi pris cette initiative à plusieurs reprises.

 

Au total, quatre questions ont accompagné le stream :

  • “Êtes-vous pour un passeport vaccinal ?”
  • “Allez-vous vous faire vacciner ?”
  • “Quel âge avez-vous ?”
  • “Est-ce que Damien doit créer sa chaîne Twitch ?”

 

Avec une moyenne de 14 000 spectateurs sur une heure et demie, une bonne moitié d’entre eux prend part et répond aux différentes questions posées. On apprend donc que 40% des viewers sont âgés de 18 à 25 ans, suivis de près par les 25 - 35 ans. Parmi eux, trois quarts accepteraient de se faire vacciner. Lorsque vient la question du passeport vaccinal, les avis divergent avec une majorité d’avis favorables.

 

Les réponses aux spectateurs sur la vaccination

Le point différenciant d’une chaîne d’information réside dans l’interaction directe avec la communauté. Les modérateurs essaient de remonter les questions les plus pertinentes aux journalistes, y compris des questions dites “complotistes” avec sans doute une pincée de second degré.

 

 

Les modérateurs ne passent pas inaperçus dans le chat et n’hésitent pas à utiliser les codes de Twitch pour interagir avec la communauté. On a remarqué l’utilisation récurrente de l’expression “FC”, signifiant à la base “Football Club”, mais qui a été détournée par Samuel Etienne qui se dit lui-même appartenir au “FC Humble”.

 

On les retrouve se prendre au jeu assez rapidement avec la communauté, engendrant donc plus de commentaires et de réactions de la part des internautes, toujours dans la bienveillance.

 

L’utilisation de cette expression peut paraître anecdotique, mais elle est un véritable gage d’appartenance à une communauté, entre autres à celle de Samuel Etienne.

 

Un atterrissage réussi sur la planète Twitch

Au total, le stream s’est clos avec plus de 18 000 spectateurs en direct. Plus de 136 000 vues cumulées sont comptabilisées quelques heures après la fin du stream. Les retours sont quant à eux très positifs, l’arrivée d’une marque emblématique de l’information sur une plateforme fréquentée par une population jeune s’est effectuée sous le signe de la bienveillance et du respect pour les animateurs.

 

Mais la réussite ne réside pas uniquement dans la qualité de la diffusion et des échanges. Les interactions avec la communauté de FranceTV ont grandement contribué à en faire un succès incontestable. Que ce soit en mettant les questions des internautes en lumière ou en évaluant l’opinion par le biais de sondages, le stream a beaucoup reposé sur la mise à l'honneur de la communauté présente en direct.

Atchik partage ces valeurs en considérant depuis toujours qu’il faut mettre les communautés au cœur de toute stratégie digitale.

 

Twitch, un média de plus en plus sollicité

Si la plateforme Twitch a rapidement gagné ses lettres de noblesse bien au-delà du cercle initial des gamers, c'est bien parce que tout l'arsenal de la participation s'offre aux communautés, avec un engagement réel et une priorité donnée au contenu. Du Recondustream ayant soutenu les grévistes de 2019 aux streams de Samuel Etienne, on retrouve cette formidable envie de partager et d'alimenter en commun un canal de chat qui influe en direct sur le cours du stream. Et si la greffe n'a pas pris avec LeLive il y a un an, c'est certainement parce que les codes de cette participation et de la part belle aux communautés n'avaient pas suffisamment fait partie de l'équation.Aujourd'hui, forts de cette expérience et de l'initiative du génial présentateur, France TV et Samuel Etienne ont su trouver le ton juste pour faire changer d'échelle la plateforme dans sa version française... Mais aussi les publics de la chaîne. D'ailleurs, c'est encore Damien Mascret qui en parle le mieux durant le stream :

“Je trouve ça exceptionnel et intéressant, puisqu’on a le temps, pas comme à l’antenne où j’ai parfois que 30 secondes pour expliquer un concept.” - Damien Mascret
Si vous avez loupé la diffusion en direct, sachez que vous pouvez la regarder en replay sur la chaîne Twitch de FranceTV.

 

 

Valentin Grenier

juillet 8, 2020

LinkedIn a passé la vitesse supérieure. Attendu au tournant dans une période de forte sollicitation des entreprises sur le volet numérique, le réseau social professionnel a mis les bouchées doubles pour sortir de nombreuses nouveautés. Parmi ces fonctionnalités, du sondage aux stories, toutes ne vous serviront peut-être pas mais si vous passez à côté, il y a encore moins de chances qu'elles vous soient utiles ! Prenons le temps de passer en revue les dernières évolutions de LinkedIn et leur intérêt.

 

illustration nouveautés linkedin
 

Télétravail généralisé oblige, LinkedIn a d'abord déployé des options permettant de prolonger la vie de bureau et la représentation marketing / commerciale le plus simplement possible. Parmi ces fonctionnalités : les vidéos live et les sondages. Attention, pluie d'anglicismes à venir, nous essaierons de limiter les dégâts 😉

 

"Virtual Events", alias LinkedIn Live

"LinkedIn Live vous permet d’établir des relations plus profondes et de mieux capter l’intérêt de la plus grande communauté professionnelle au monde. Les vidéos en direct suscitent en moyenne 7 fois plus de réactions et 24 fois plus de commentaires que les vidéos natives produites par les mêmes diffuseurs." Tout est dit sur le volet business du site de LinkedIn. Fusion de deux fonctionnalités "Live" et "Events" lancées l'an dernier, "Virtual Events" promet de faciliter les présentations à distance, les conférences, les webinaires (ou webinars). Bref, d'effacer les distances physiques.

 

Sondages

La fonctionnalité a fait une apparition discrète mais est déjà promise à un bel avenir. Sur une plateforme où chacun cherche à mettre en avant son activité ou son expertise, donner son point de vue en toute sécurité et l'étayer relève de l'exercice de routine. Et là où le numérique, le marketing, le commercial et la communication sont sur-représentés, le besoin de retours d'expériences se fait sentir. Avec les sondages, LinkedIn favorise l'engagement dans les posts en toute logique.

 

LinkedIn Stories

Sur ce point, LinkedIn opère un vrai virage. Disponible sur mobile, dans le sillage des autres réseaux, beaucoup moins professionnel à première vue... Pourquoi LinkedIn s'embarque-t-il dans les stories ?

On peut en discuter bien sûr mais le choix des stories paraît plutôt malin. D'abord, en donnant une option de communication supplémentaire, un nouveau média ; ensuite, en palliant le souci de remontées parfois très tardives d'un post, plusieurs jours après sa publication. Egalement, en proposant un contenu natif pour mobile également, qui soigne le positionnement de LinkedIn ; enfin, en permettant une narration étendue sans forcément passer par la vidéo.

A qui profiteront le plus les stories LinkedIn ?

Nous avons posé la question... Sur LinkedIn, sous forme de sondage 😉

 

sondage linkedin atchik stories

 

Mais au fait, quelle taille d'image pour ces stories LinkedIn ?

Difficile d'obtenir des informations à ce sujet, la plupart des sites habituellement en pointe sur les formats d'images pour les posts Facebook, les miniatures de liens ou les arrières-plans sur Twitter, Instagram ou autres n'ayant pas mis à jour leurs données. Il faut donc passer par les tests pour en avoir le coeur net et, en la matière, ils semblerait que les stories LinkedIn se conforment aux mêmes critères que les stories Instragram. Le format 1080 x 1920 pixels semble ainsi le plus approprié.

 

Liste des abonnés à une page LinkedIn

C'est une petite révolution marketing enfin dispo depuis quelques jours : chaque administrateur de page peut désormais savoir qui suit son espace et à quand remonte l'inscription. Utile, par exemple, lorsque l'on invite un utilisateur à suivre sa page LinkedIn. Un détail qui, sans nul doute, a son importance pour juger de la pertinence de ses actions en ligne.

 

De nouveaux outils de reciblage

Pour les adeptes de reciblage ou de retargeting, la plateforme a lancé de nouvelles options de drainage de trafic, au premier rang desquelles les données liées aux publicités vidéo LinkedIn.

Comme l'explique Abhishek Shrivastava, le directeur produit de Linkedin Marketing Solutions, cela signifie que les annonceurs peuvent désormais créer et concevoir des ciblages spécifiquement pour les utilisateurs ayant regardé "25, 50, 75 ou 100% de leur publicités vidéo". Le remplissage de formulaires a également été optimisé sur ce volet publicitaire précis. Une évolution qui n'est pas dans notre registre, plus porté sur l'interaction et la proaction sociale, mais qui pourra en intéresser plus d'un.

 

Le "Dwell Time" dans l'algorithme de classement

Dwell time, kézako ? Il s'agit en fait du "temps de persistance" d'un utilisateur devant un contenu. ce facteur est désormais pris en compte par l'algorithme de LinkedIn pour affiner les sélections dans les fils utilisateurs, comme l'annonce le - toujours - très bon site Arobasenet.

 

une version audio de votre nom sur LinkedIn

Une nouveauté, enfin, sort un peu du lot des initiatives marketing et publicitaires précédemment déroulées : avec cette fonctionnalité, LinkedIn améliore l'accès aux profils et la prononciation de certains noms, favorisant les échanges et la compréhension.

Tout commercial un peu malin pourra ainsi travailler la prononciation avant de décrocher son téléphone... N'avez-vous jamais bouilli d'avoir en face de vous quelqu'un qui écorche votre nom sans vergogne ? Pour les massacres orthographiques dans les mails, le problème reste le même mais pour la prononciation, cet audio LinkedIn aura le mérite de souligner le léger manque de volonté de l'interlocuteur qui vous aura trouvé sur LinkedIn.

Et franchement, c'est déjà pas mal 😉

 

Steve

Renforcement de la présence en ligne, augmentation du volume des conversations des médias sociaux : la crise sanitaire a nettement renforcé les tendances existantes. Pour accompagner ces mutations dans un contexte économique qui rend le numérique incontournable, les entreprises de toutes tailles doivent pouvoir s'appuyer sur des offres combinant différents métiers d'Internet.

Image tablette numérique échecs allégorie stratégie en ligne
La nécessité d'appréhender au mieux la présence en ligne passe par une gestion rigoureuse des contenus et des conversations pour faire la différence.

Pour répondre à ce besoin répondant à une demande croissante des acteurs économiques, Atchik a conçu quatre offres de services combinant modération, veille et community management conversationnel avec un objectif : permettre à chacun de libérer tout le potentiel du web social.

 

LE CONTEXTE EN CHIFFRES
  • Selon les opérateurs, le flux sur la bande passante d'internet a augmenté de 10 à 30 % en France.
  • L'usage des réseaux sociaux s'est accentué : à lui seul, Whatsapp a progressé de 40%.
  • L'activité d'Atchik a augmenté de 40% entre mars et mai par rapport à 2019.
  • 80% des clients d'Atchik ont renforcé leur présence en ligne durant les deux derniers mois.

 

PROAKTIV

La solution à haute valeur ajoutée pour votre notoriété et votre développement

Notre offre Proaktiv, notre offre complète

Que vous agissiez ou non sur les réseaux sociaux, soyez certains que les internautes, les médias mais aussi vos partenaires et concurrents parlent de vous et de votre secteur dans des conversations Twitter, des posts Instagram, des discussions sur Facebook ou sur des forums ou des articles de presse.Selon le mot devenu célèbre, "il faut 20 ans pour construire sa réputation et 5 minutes pour la détruire".

Si l’on tend l’oreille et que l’on prend la parole avec soin, cette présence en ligne peut révéler toute sa richesse : soyez-en acteurs et pleinement récompensés en faisant du web social une véritable force au service de votre notoriété et de votre performance économique.

De vos messages privés sur les différents réseaux sociaux (Whatsapp, Facebook Messenger, DM Twitter, Instagram, LinkedIn...) à vos mentions dans la presse en ligne en passant par la surveillance en continu des informations du secteur, Proaktiv vous permet de garder le contrôle de vos espaces et de partir à la conquête de nouveaux marchés en bénéficiant d'un maximum d'informations de valeur.

Découvrir Proaktiv </>

MODAKTIV

Le lien optimal avec vos communautés

Notre offre Modaktiv, gestion de vos conversations

De trop nombreux acteurs consacrent toute leur énergie à poster et en oublient d'interagir avec leurs communautés et de soigner leurs espaces de conversations : fatale erreur. Au-delà du caractère négligé et détaché que les pages donnent à une marque qui ne prend pas soin de ses commentaires et autres sollicitations, un internaute sur deux est prêt à renoncer à son acte d'achat faute de réponse rapide à une demande.

La solution ? Un service de gestion des conversations des réseaux sociaux sur mesure, pour permettre aux marques de prendre le contrôle de leurs espaces et d'en tirer des informations-clés.

Dans un monde toujours plus connecté et concurrentiel, la rapidité de satisfaction d'un client est la clé de sa fidélisation comme de la réputation de votre marque.

Découvrir Modaktiv </>

VISUAKTIV

Votre solution d'alerte et de gestion de crise

logo de l'offre alerting veille de crise VISUAKTIV

Ne laissez pas la situation vous échapper. Commentaires à risque, articles, bad buzz : si vous devez réagir, il faut que vous en soyez informés au plus vite.

"Un avis négatif sur TripAdvisor, c'est 10 000 euros de perte de chiffres d'affaires" selon l'expérience rapportée par Rodolphe Roux, ex-directeur marketing de Pierre & Vacances. A l'inverse, une réputation bien maîtrisée peut rapporter énormément : Carrefour a augmenté son taux de clic de 24% grâce aux avis clients Google.

Visuaktiv, c'est l'offre de veille avec alertes et gestion de crise qui permet à toutes les structures, quelle que soit leur taille, de bénéficier d’une assurance e-réputation en continu et d'un soutien en cas de crise ou bad buzz sur Internet.

Découvrir Visuaktiv </>

MEDIAKTIV

La modération pensée spécialement pour les médias

Notre offre Mediaktiv, notre solution modération médias

Témoignages, signalements de coquilles, retours d’expérience, assistance aux abonnés... Il y a tellement à retirer des commentaires déposés sur les espaces des sites et réseaux sociaux de presse.</^p>

En parallèle, la haine en ligne reste une réalité qui gangrène les lieux de discussion et empêche, trop souvent, les meilleurs intervenants de s’exprimer sans crainte. Voilà pourquoi une modération efficace, proactive et doublée d’une détection continue des éléments de valeur vous permet de tirer tous les bénéfices d'une communauté participante !

Mediaktiv, c'est une modération optimisée pour les médias, qui garantit une valorisation des meilleures contributions d'internautes et une amélioration de la présence en ligne et des redirections.

Découvrir Mediaktiv </>
Modération, veille, community management conversationnel : au-delà de nos activités, les offres Atchik répondent à vos besoins d'intervention faisant appel à plusieurs métiers des réseaux sociaux. Car notre expérience montre une chose : la valeur ajoutée des conversations se révèle par la synergie des actions.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page consacrée à nos offres ou à nous contacter.

 

Whatsapp, Messenger, Line, Telegram... Sont autant de canaux à ne pas négliger, à tous les niveaux. Si l'on sait que 63% des échanges sociaux se font sur ce dark social, on sait aussi que ces échanges privés, tout aussi viraux qu'impossibles à tracer de l'extérieur, peuvent avoir de lourdes conséquences dans la diffusion de l'information, comme au Brésil lors de la dernière élection présidentielle. Et si, avant d'établir une stratégie socialmedia pour 2020, on commençait par mettre au clair notre définition des réseaux sociaux et de leurs enjeux ?

Allusion au film The Dark Crystal remplacé par The Dark Social

Twitter, Facebook, LinkedIn et Instagram restent bien évidemment incontournables mais la pratique sociale doit-elle se considérer uniquement en public, de manière ouverte, ou bien auprès d'une communauté ou d'un groupe définis ? Si la deuxième option est généralement adoptée par tous, elle implique alors toutes les messageries et tous les échanges privés : c'est le dark social. Un anglicisme, certes, mais suffisamment clair pour évoquer ces échanges qui ne prennent pas la lumière, à l'abri de messages privés et de groupes d'utilisateurs fermés.

Le dark social, un puissant accélérateur d'informations

On l'a dit, Whatsapp a joué un rôle prépondérant dans la présidentielle brésilienne de 2018 mais aussi en Inde ou lors des élections européennes en 2019. A l'instar des chaînes de courriels, les messageries privées ont la capacité de faire circuler rapidement des informations dont la véracité n'interroge pas la plupart des destinataires. Un groupe privé représente, en effet, un lieu d'échange privilégié entre personnes de confiance. Ce phénomène sert de caisse de résonance aux infox (les fake news) et, plus largement, à la propagande politique... Comme l'énonce le rapport du CAPS et de l'IRSEM "Les manipulations de l'information, un défi pour notre démocratie" :

Les applications de messagerie de type WhatsApp et Telegram sont également un des vecteurs utilisés pour les campagnes de manipulation de l’information : à quelques reprises, les fausses informations ont en effet été diffusées via des groupes de discussion rassemblant un nombre très important d’abonnés. Le taux d’équipement mobile étant croissant et élevé, les barrières d’entrée très faibles (inscription et acquisition de l’application gratuites), les applications sont en mesure d’atteindre un fort seuil d’exposition tout en bénéficiant d’une absence totale de modération.

 

Pas réjouissant tout ça... Mais faut-il pour autant jeter la pierre aux messageries privées ? Tout est question d'usage et, au-delà de ces détournements, ces pratiques moins visibles recèlent bien des richesses pour les utilisateurs... Comme pour les entreprises.

Et lorsque l'on déplore l'absence totale de modération, cela ne veut pas dire absence de modérateurs : certes, les messages ne se refusent pas mais, en contact avec ces communautés, il est envisageable d'y répondre, de leur donner suite... Notamment pour le travail de gestion de la relation client (connue sous les acronymes GRC, SAV ou encore CRM).

Réputation et dark social, une filiation claire

Beaucoup d'observateurs de cette deuxième moitié de décennie étaient tentés d'isoler ces phénomènes en statuant que les échanges privés n'avaient que peu d'incidence sur la réputation, par essence publique. C'est, clairement, l'opposé de notre vision car toute information circulant entre personnes à propos d'une tierce partie, en public comme en privé, joue sur la réputation de celle-ci... D'ailleurs, le bouche-à-oreille n'est-il pas le graal des canaux commerciaux ?

Or, un cas client mal résolu dans la messagerie privée du compte social de l'entreprise et le risque de voir la personne se répandre en public augmente considérablement ; d'où la nécessité de ne pas négliger ce premier niveau privé de correspondance. Voici, chez Atchik, comment nous nous représentons ces espaces, leurs interactions et nos services associés :

Le principe de déversoir en e-réputation montre cette porosité entre privé et public :

  • Un cas en privé non résolu ou non identifié est amené à se déverser sur le versant public des réseaux sociaux ;
  • En public, ce cas doit être traité au mieux pour éviter de générer un bad buzz ou, tout au mieux, d'attirer l'attention ;
  • Un mouvement de forte amplitude sur les réseaux sociaux peut se répandre ailleurs, notamment dans la presse... Et se terminer en crise e-réputation.

 

Il convient donc de traiter les problèmes potentiels à la racine. Et outre ce soin nécessaire à apporter aux internautes en demande, le dark social apporte aussi une somme d'informations de premier ordre pour assurer au mieux votre réputation, suivre les évolutions du secteur et, par-dessus tout, rester à l'écoute des internautes et des aspirations des publics.

Steve

mai 16, 2019
Valentin Grenier

Les réseaux sociaux sont des véritables mines d’or pour les entreprises, et les conversations en ligne le sont d’autant plus. Lorsqu’un internaute prend la parole sur Internet, il peut laisser place à une réaction pertinente, un témoignage sur un sujet ou fait d’actualité, ou bien même faire part d’un besoin spécifique. La proaction sociale permet d’identifier et de qualifier ces prises de parole dans le but de proposer un produit ou une offre à un public préalablement défini. Comment utiliser cette nouvelle technique marketing pour conquérir de nouveaux clients et fidéliser vos clients actuels ?

 

 

Une technique de marketing conversationnel 2.0 :

La proaction sociale est avant tout basée sur le requêtage et les échanges avec un lead. Cette solution se veut non-invasive car il s’agit d’engager ou de rebondir sur une discussion publique, mais également personnalisée car elle se base sur le contexte d’une discussion, qui oblige donc à personnaliser la démarche d’approche ainsi que la proposition et non l’offre. On parle alors de "Marketing one-to-one" Cet aspect de personnalisation rend donc cette technique bien différente de l’outbound marketing, basée sur la proposition d’un produit imaginé pour une cible définie.

Même s’il s’agit d’une technique marketing, il est nécessaire de maîtriser certains sous-domaines du marketing digital, notamment la définition d’une cible type en créant des personas, les différentes techniques de veille pour trouver les conversations à valeur ajoutée avec l’usage de requêtes booléennes, ou encore avoir des bases solides en community management pour l’aspect conversationnel de la proaction sociale.

Tout tourne donc autour de la conversation entre le lead et son interlocuteur, qui peut être un annonceur, un média, une organisation non-gouvernementale ou caritative. Le challenge est d’adapter son discours ou plaidoyer à la personne à qui on s’adresse, c’est là qu’entre en jeu l’analyse de la conversation pour identifier le réel besoin de la cible.

 

Les questions à se poser avant de faire appel à la proaction sociale :

Comme pour créer du contenu pour les réseaux sociaux, la mise en place d’une stratégie de proaction sociale nécessite de se poser les bonnes questions afin d’optimiser son potentiel.

Nous décidons et fixons avec vous le périmètre d’intervention en réalisant un audit de vos réseaux sociaux pour étudier la qualité de votre présence en ligne, mais aussi pour connaître davantage votre communauté.

Qui sont vos clients ?

Tout d’abord, il s’agit de savoir quelles personnes seraient le plus susceptible de répondre positivement à l’offre que nous leur proposerons. C’est grâce à des personnages fictifs créés en collaboration avec vous, dits “personas”, que nous pourrons nous adresser aux bonnes personnes et rentabiliser la stratégie. En effet, le fait de s’adresser à des personnes qui sont peu voire pas susceptibles d’acheter votre produit ou service ne permettra pas d’optimiser les résultats.

Sur quels canaux de communication échangent-ils ?

Même si Facebook est le géant des réseaux sociaux, tous vos clients et potentiels clients ne se trouvent peut être pas ici. On oublie trop souvent Twitter, qui est un réseau social où les internautes échangent beaucoup et en continu sur de très nombreuses thématiques. C’est d’ailleurs sur ce réseau social que des internautes font appel à une communauté pour obtenir des avis ou des témoignages sur un produit ou un service spécifique.

 

 

Par exemple, dans ce cas précis, une stratégie de proaction sociale pour le compte d’une banque aurait permis de répondre à cette étudiante à la recherche de la “meilleure banque pour étudiants”, et donc de récupérer ses coordonnées pour ainsi la contacter en se basant sur les informations fournies.

 

Quel est le ton à adopter dans les conversations ?

Ce paramètre dépend des personas préalablement créés. Une organisation non-gouvernementale aura plus intérêt à adopter un ton formel si elle s’adresse à des donateurs, tandis qu’un organisme de séjours linguistiques s’adressant à des adolescents et jeunes adultes pourra se permettre d’adopter un ton qui leur ressemble, c’est-à-dire un ton sympathique et “jeune”. Il est bien entendu important de mettre les choses dans leur contexte et d’adopter le ton à la tonalité dominante du message. Le fait de varier le ton justifie une nouvelle fois que la personnalisation du message est un des piliers de la proaction sociale.

 

Quels sont les résultats d’une stratégie de proaction sociale ?

La proaction sociale a comme but final la conversion d’un lead en prospect en passant par l’étape de qualification du lead. On distingue donc trois qualifications :

  • Le suspect, qui est une personne encore inconnue,
  • Le lead, qui désigne un contact commercial ayant le potentiel de devenir client,
  • Et le prospect, ou lead qualifié, qui est un potentiel client ayant déjà exprimé un intérêt pour une offre.

Il s’agira donc de mettre en place cette stratégie de proaction sociale pour atteindre l’étape du lead qualifié. A savoir qu’un lead est qualifié à partir du moment où une conversion est effectué :

  • Inscription à une newsletter,
  • Envoi d’un formulaire ou devis en ligne,
  • Demande de rappel, …

On peut aussi mettre en place une stratégie de proaction sociale pour fidéliser les clients actuels d’une entreprise. Encore une fois, le défi est de trouver les clients qui parlent d’une marque, d’une entreprise ou d’une organisation non-gouvernementale sans qu’ils mentionnent le compte ou la page associée.

D’autres objectifs finaux peuvent être atteints grâce à la proaction sociale, comme par exemple un boost de notoriété, une redirection vers une page Web spécifique, une collecte de dons, un achat d’un produit/service, du réseautage, et bien d’autres encore. On peut donc mettre en place une stratégie de proaction sociale en parallèle avec une campagne web-marketing existante, afin de pouvoir toucher une large audience sans avoir à sponsoriser des publications. En adoptant la proaction sociale, vous maîtrisez votre budget marketing.

 

Notre groupe "Proaction Sociale" :

Si vous souhaitez en savoir davantage, n'hésitez pas à rejoindre notre groupe LinkedIn dédié à la proaction sociale en cliquant ici, c'est gratuit !

 

Valentin

crossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram