fbpx

La cagnotte, nouvelle star des conversations en ligne

L’époque où la cagnotte représentait les gains potentiels du loto ou les pots communs pour des fêtes et des mariages de proches paraît bien lointaine… Tout cela, pourtant, existait encore en 2018. En ce début d’année, la cagnotte s’est mutée en puissant outil de mobilisation lorsqu’elle ne s’utilise pas en arme politique. La cagnotte, mise à jour musclée de la pétition ?

Nous le constatons, les réseaux sociaux ne sont pas un phénomène coupé de la réalité ou simple annexe de la vie réelle : ils sont pleinement intégrés à nos vies en tant que forme d’expression et caisse de résonance des événements du quotidien. Au cœur du débat public, le mot s’utilise aussi très largement dans les commentaires d’internautes pour décrédibiliser une personne, relativiser une situation ou inspirer la mobilisation. Les mentions du terme « cagnotte » depuis le 1er janvier représentent déjà le quadruple de toutes les mentions de 2018 cumulées sur les espaces de nos clients médias.

Et si nous constatons un pic début janvier avec la cagnotte de soutien au « boxeur de flics » Christophe Dettinger, le vrai phénomène réside dans l’emploi, depuis, sur de nombreux autres articles.

Ci-dessous, l’évolution de l’usage du mot dans les commentaires en ligne (source : groupement des résultats dans les commentaires de pages Facebook de trois grands médias français) :


Le « point cagnotte », nouveau Godwin des conversations en ligne ?

Depuis trois semaines, la cagnotte est à l’expression de l’opinion ce que l’émoji est à l’expression du sentiment en ligne : pas un sujet d’actualité n’échappe à l’allusion par ironie, provocation, soutien ou sens critique. Même les infox ou fake news réussissent à générer des cagnottes… Et inversement !

Nous avons pu constater à de nombreuses reprises la récupération de l’instrument qu’est devenue la cagnotte : dans le soutien aux forces de l’ordre tout d’abord… Puis dans l’aide aux pompiers et autres gardiens de la paix ou encore aux recherches d’Emiliano Sala… Avant de devenir un vrai réflexe de commentaire en réaction à une foule de sujets.

Tout, en ce mois de janvier, se juge potentiellement dans les commentaires du web à l’aune de la cagnotte. « Le sujet d’actualité auquel je réagis mériterait-il d’en ouvrir une ou non ? » : c’est la question sous-jacente d’un volume encore inouï de contributions, comme ci-dessous :

exemple commentaire cagnotte 2

On peut imaginer que l’ouverture d’une « contre-cagnotte » par Renaud Muselier, président de la Région PACA, a permis d’entériner le phénomène en tant qu’instrument politique, comme le pressentait Romain Pigenel, ex-directeur adjoint chargé du numérique à l’Elysée, actuellement chez Futurs, sur Twitter il y a quelques jours :


Aujourd’hui, le mot « cagnotte » semble avoir irrémédiablement changé de sens. Une tendance appelée à s’inscrire dans la durée ou un simple phénomène comme savent en produire les réseaux sociaux ? Malgré les soubresauts de l’actualité de cette fin de mois, la tendance persiste pour le moment. A suivre !

Steve


Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 3.0 France.


Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *