fbpx

Rumeurs du web social : top 5 du début 2014

Partagez cet article :

Les années 90 nous avaient prophétisé « les autoroutes de l’information » ; les années 2010 nous servent sur un plateau les 4×4 voies de la rumeur. Fugaces, rapides, scandaleuses, elles ont tout pour se propager et plaire au plus grand nombre, aidées dans leur progression par des réseaux sociaux incontournables dans la distribution de l’information. Suite de notre volet inaugural de cet automne, … Avec le retour de quelques classiques. De quoi revoir ses copies avant la possible apparition d’ici 18 mois (quand même) d’un détecteur de fausses informations, selon le projet de chercheurs européens. A vos tablettes !

 

les rumeurs partent bien de quelqu'un, en général sciemment

5 – Une mosquée sur la Tour Eiffel

Ca commence fort mais, finalement, il n’y a rien de nouveau sous la Tour Eiffel. Depuis notre dernière explication de cette folle rumeur, la ferveur n’est pas retombée, entretenue par d’infatigables trolls (toujours les mêmes). Non, il n’y aura pas de mosquée sur la Tour Eiffel, et encore moins sur son toit (sic) ! Il s’agit purement et simplement de la reprise d’un poisson d’avril, qui fonctionne encore mieux qu’un canular du Gorafi. Allez comprendre.

 

4 – La liaison Barack Obama – Beyoncé

Trop beau pour être vrai ? Quelques semaines après la dévastatrice révélation de la liaison François Hollande – Julie Gayet, voici que le locataire de la Maison Blanche aurait, lui aussi, une aventure avec une personnalité. Après avoir fait le tour des possibilités en France, comme le résume ce billet caractéristique (notez au passage la source : une copie d’un mail reçu…), pourquoi ne pas s’attaquer aux USA ? Une dose d’intox, un saupoudrage de glamour et la presse, notamment le Huffington Post Québec, se jettent la tête la première, quitte à relayer une rumeur absolument infondée. Après tout, un article suivi d’un démenti, c’est l’assurance de deux gros coups en matière de clics. Et vues les explications après-coup, une fois les déclarations du paparazzo Pascal Rostain démenties, on se dit que tout le monde a dû faire son plein de clics. La rumeur, elle, est retombée comme un soufflé.

 

3 – L’énième retour de la vignette

On n’ose y croire nous-mêmes… Après avoir fait trois fois le tour de l’Internet (ou des internets, il y a plusieurs écoles), la vignette revient une nouvelle fois en force dans le web social, des commentaires aux tweets. Nous avions déjà tout dit sur cette rumeur du retour de la taxe auto mais il faut croire que ceux qui veulent y croire sont nombreux. Répétons-le : rien à l’horizon en ce qui concerne une remise en place de la vignette.

 

2 – Le mobilier de l’Élysée cassé par Valérie Trierweiler

Il était beau, il était gros, il sentait bon l’énorme show : notre hoax avait tout pour plaire. Comme d’habitude, un site lance une rumeur, se fait reprendre par d’autres jusqu’à ce que l’information soit relayée par un média reconnu et le reste du web suit, sans même chercher à prendre la mesure des chiffres avancés. Heureusement, le site Hoaxbuster veillait à la véracité des faits.
On avait laissé Valérie Trierweiler encore mariée lors de notre série précédente, on la retrouve ici au cœur d’une affaire montée de toutes pièces ; preuve, s’il en fallait une, que les rumeurs s’attaquent à peu près toujours aux mêmes personnes ou groupes de personnes.

 

 

1 – Le concept de « théorie du genre » et son application

Attention, sujet sensible. Non pas que les approches autour du genre n’existent pas ( les Gender Studies en anglais), là n’est pas le propos ; le pseudo complot qui, lui, viserait à nier les différences entre les sexes pour uniformiser les enfants, voire les éduquer à coups de sextoys (façon de parler) dès l’école primaire est, lui, tout à fait grotesque. Il faut dire que la récupération et le maintien de cette chimère du « djendeur » sont bien pratiques pour empêcher toute réforme, au nom du dérèglement de la société. Il n’en est rien, et malgré les nombreux efforts de dégonflement de la baudruche, nombreux sont ceux qui s’accrochent à cette idée reçue.

Du coup, tous les dérivés possibles et imaginables ont déjà été lancés et répétés sur la toile : sextoys en classe, démonstrations de pratiques sexuelles aux enfants en bas âge, négation des sexes (sic), voire promotion active de l’homosexualité (re-sic), comme s’il fallait convertir les enfants à un dogme. Bref, tout y est passé. Loin de calmer les esprits, ces rumeurs ont très probablement visé à mobiliser large dans le sillage des oppositions récentes aux réformes sociétales telles que le Mariage pour Tous. Et si l’opposition de principe est noble,

 

N’oubliez pas :

Bon décryptage !

Steve


Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 3.0 France.


Partagez cet article :

1 thought on “Rumeurs du web social : top 5 du début 2014

  1. En complément de l’article, je vous inviter à lire « Pourquoi les rumeurs prospèrent-elles (autant) sur internet ? » (http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20140117.OBS2886/pourquoi-les-rumeurs-prosperent-elle-autant-sur-internet.html). Raisons psychologiques de diffusion de la rumeur (« Aujourd’hui, on n’hésite pas entre le vrai et le faux, mais entre le vrai et le vraisemblable » […] c’est pour exister que les internautes relaient des rumeurs ») et moyens pour la faire cesser y sont abordés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *